Créer un site internet

virus ebola

Virus ebola.   Épidémie Ebola. 

Virus EBOLA, risque de transmission par l'intermediare de l'alimentation. La maladie à virus Ébola est l’une des maladies virales les plus graves connues chez l’homme. Le retour d’Ebola en RDC, la menace s’intensifie

--------------------------------------------------------------------------------------

Afrique de l’Ouest : "La pire erreur que l’on puisse faire à propos du virus Ebola est de le sous-estimer ou de croire que l’on sait tout sur lui"

En Guinée, Ebola frappe à nouveau. La dernière flambée en Afrique de l’Ouest s’était produite entre 2014 et 2015 et avait touché le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. Cette épidémie d’Ebola, la plus meurtrière au monde, avait justement débuté en Guinée. Elle avait fait plus de 11 300 morts, dont plus de 500 professionnels de santé.

Mais sept ans plus tard, la situation des pays d’Afrique de l’Ouest est très différente.

Indication claire que la volonté politique de stopper l’épidémie est bel et bien là, le Liberia et la Sierra Leone ont déjà mobilisé et activé leurs plans nationaux de réponse.

Les pays de la région bénéficient non seulement de l’expérience du passé, mais aussi de nouveaux outils pour lutter contre le virus Ebola. Ils disposent d’une main-d’œuvre expérimentée, de réseaux de laboratoire plus développés. Les organisations régionales, telles que l’Union du fleuve Mano, un organisme régional chargé des questions économiques et de sécurité, ou la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), sont également plus proactives.

En 2018, par exemple, une réunion de planification s’est tenue à Freetown, en Sierra Leone, afin de préparer la transmission transfrontalière. Une plate-forme whatsapp a été développée pour permettre un suivi en temps réel des épidémies. Elle est maintenant opérationnelle et est utilisée pour transmettre les mises à jour de la Guinée aux équipes de surveillance et d’intervention des pays membres.

Cependant, comme me l’a fait remarquer Pierre Formenty, le chef de l’équipe de l’Organisation mondiale de la santé chargée des virus et des fièvres hémorragiques : la pire erreur que l’on puisse faire à propos du virus Ebola est de le sous-estimer ou de croire que l’on sait tout sur lui.

Expert en maladies infectieuses, j’ai dirigé plusieurs équipes nationales de réponse sanitaire lors de précédentes épidémies d’Ebola. Une leçon fondamentale que m’ont apprise ces expériences est que le succès d’une stratégie de lutte ne dépend pas des informations les plus évidentes à disposition, mais plutôt sur certaines questions plus subtiles qui demeurent sans réponse. Cela, je l’ai appris à la dure.

Un incident particulier m’est resté en mémoire. Au début du mois d’août 2014, j’ai rencontré le représentant de l’OMS au Liberia qui m’a demandé comment se portait West Point, le plus grand bidonville du Liberia, situé à Monrovia, la capitale du pays. Je lui ai répondu, sûr de moi, que la situation y était très calme et qu’il n’y avait pas de transmission d’Ebola en cours. En réalité, au moment précis où je lui parlais, le virus Ebola se transmettait activement dans la zone, et des enterrements secrets avaient lieu au petit matin. Résultat : à West Point, le nombre de cas a explosé.

--------------------------------------------------------------------------------------

Le virus Ebola fait 4 morts en République démocratique du Congo

Quatre personnes sont décédées des suites du virus Ebola en République démocratique du Congo. L'épidémie a aussi resurgi mi février en Guinée où cinq morts ont été déclarés. Alors que la population ne souhaite pas se plier aux mesures sanitaires, les autorités redoutent une augmentation des cas et des morts.

Quatre personnes sont décédées de la maladie à virus Ebola depuis sa résurgence dans l'Est de la République démocratique du Congo où la population s'oppose aux mesures sanitaires, faisant redouter une importante propagation de l'épidémie.    "Depuis la réapparition de l'épidémie le 7 février, nous avons déjà enregistré six cas Ebola. Nous avons perdu quatre malades. Deux sont décédés vendredi et samedi. Nous continuons de prendre en charge deux malades qui sont soignés au Centre de traitement d'Ebola de Katwa", a déclaré le Dr Eugène Syalita, ministre provincial de la Santé du Nord-Kivu, dans l'est du pays. Deux autres malades sont décédés le 3 et le 10 février.

La population opposée aux mesures sanitaires

"Certaines familles refusent catégoriquement que leurs habitations soient désinfectées tout comme des enterrements dignes et sécurisés", a regretté le Dr Syalita, ajoutant que "les gens n'ont pas encore compris qu’Ebola vient à nouveau de réapparaître, tout n'est pas encore clair pour eux". Comme par le passé, la population de cette région refuse de croire à l'existence de la maladie d'Ebola et s'oppose au changement imposé pour éviter la contamination comme notamment éviter de toucher les malades ou ne pas laver les cadavres des malades d'Ebola.

La dixième épidémie, déclarée le 1er août 2018 dans cette région n'a été éradiquée que le 25 juin 2020 à cause de l'insécurité causée par les activités des groupes armés et la résistance des populations aux mesures sanitaires mises en place pour lutter contre la maladie. Avec plus de 2200 morts enregistrés, elle est considérée comme la plus grave de l'histoire d'Ebola en RDC depuis son apparition en 1976.

Le 18 novembre 2020, la RDC avait annoncé la fin officielle de la onzième épidémie d'Ebola dans la province de l'Équateur (nord-ouest), qui a causé le mort de 55 personnes sur 130 cas recensés. Le virus Ebola se transmet à l'homme par des animaux infectés. La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées.

L'épidémie d'Ebola a également resurgi en Guinée, où elle a déjà causé cinq décès. Face à la situation tendue dans ce pays, l'Organisation mondiale de la Santé a annoncé le déploiement d'importants moyens en Guinée, dont des vaccins.

--------------------------------------------------------------------------------------

Retour d’Ebola en RDC et en Guinée : "Nous sommes mieux préparés qu’il y a cinq ans"

La fièvre hémorragique Ebola est de retour en RDC et en Afrique de l'Ouest, où la maladie a fait cinq morts confirmés en Guinée. Faut-il s'inquiéter de cette nouvelle flambée de cas ? Comment s'organise la riposte des autorités ? Éléments de réponse avec John Johnson, référent vaccination et réponse aux épidémies pour Médecins Sans Frontières (MSF).

En pleine pandémie de Covid-19, c'est un nouveau front sanitaire qui s'ouvre : Ebola a refait son apparition début février sur le continent. À quelques jours d'intervalle, des cas d'infection au virus sont réapparus en République démocratique du Congo et en Guinée, où les autorités sanitaires ont déclaré le pays en "situation d'épidémie".

Avec cette nouvelle flambée, l'Afrique de l'Ouest voit resurgir le spectre de l'épidémie de 2013-2016 qui avait fait 11 300 morts (sur 28 600 cas recensés), soit le plus lourd bilan enregistré pour ce virus originaire d'Afrique centrale qui provoque fièvre, maux de tête, vomissements et diarrhées.

Cependant, la situation est bien différente aujourd'hui. Les autorités ont rapidement réagi en décrétant une série de mesures de restrictions dans les zones touchées et en appelant l'OMS en renfort. 

John Johnson a participé à de nombreuses campagnes de riposte contre Ebola. Référent vaccination et réponse aux épidémies pour MSF, il répond aux questions de France 24 sur cette nouvelle résurgence de la maladie.

Comment explique t-on le retour du virus d'Ebola en Afrique ?

John Johnson : Certaines maladies, comme la rougeole ou la variole n'existent que dans le corps humain. En revanche, Ebola est présent dans un vecteur, un réservoir, sans doute la chauve-souris. Il peut arriver que cet animal transmette la maladie soit directement, soit par un autre animal contaminé. Ebola ne pourra donc pas être éradiqué, car il existe dans la nature. C'est donc prévisible d'avoir cette nouvelle flambée de cas. 

Cela reste inquiétant, mais ce n'est pas inattendu. Par ailleurs, ce genre de flambée peut être rapidement étouffée. Ebola est très mortel, mais pas très contagieux. Son taux de reproduction n'est que de 1,5, car il faut entrer en contact proche avec une personne infectée, en particulier avec ses fluides corporels. Souvent, ce sont les soignants qui se retrouvent contaminés.

En Guinée, l'épidémie actuelle serait liée à des funérailles dans la région de Gouécké, dans le sud-est de la Guinée. Pourquoi les funérailles peuvent représenter un risque particulier ?

On avait déjà pointé du doigt ce phénomène lors de l'épidémie qui s'est propagée entre 2013 et 2016 en Afrique de l'Ouest. Culturellement, c'est très important d'assister aux funérailles d'un membre de la communauté et d'entrer en contact avec son corps. Or les corps sont beaucoup plus contagieux qu'une personne qui vient d'attraper la maladie, car la charge virale a eu le temps de se développer. 

Cependant, nous sommes mieux préparés qu'il y a cinq ans. Il y a désormais un savoir-faire, des connaissances autour de cette maladie et des messages de prévention. Autre élément pour éviter que les funérailles ne deviennent des lieux de contamination : les enterrements "dignes et sécurisés". Quand il y a un décès suspect, le corps est placé dans un sac hermétique et la mise en terre est réalisée par une équipe spécialisée.

Comment s'organise la riposte des autorités ?

En RDC, c'est la douzième épidémie d'Ebola. Donc les autorités connaissent très bien la maladie et savent comment monter une réponse. C'est au Congo que le professeur Jean-Jacques Muyembe a découvert Ebola en 1976 et aujourd'hui, il fait partie de l'équipe chargée d'organiser la riposte. 

Donc, la RDC a beaucoup d'expérience pour éteindre la transmission : la surveillance des cas, le suivi des contacts lors des derniers 21 jours, la vaccination que l'on avait pas il y a cinq ans. Autre nouveauté, nous disposons aujourd'hui de médicaments : des anticorps monoclonaux qui réduisent la mortalité chez les patients atteints d'Ebola, surtout s'ils sont administrés précocement. 

La Guinée est aussi bien préparée. Il y a eu beaucoup de transfert de compétences entre Guinéens et Congolais et ils ont l'expérience de 2015. Ils devront adapter leur approche en essayant de décentraliser la prise en charge des patients avec la mise en place de centre locaux et en intégrant à leur réponse les anticorps monoclonaux et les vaccins qui permettront d'éviter la contamination des soignants.

Un vol humanitaire devrait arriver en Guinée le week-end prochain avec 11 000 doses de vaccin. Est-ce que l'on dispose de suffisamment de doses ? 

Il existe deux vaccins : celui de Johnson and Johnson, un vaccin à deux doses qui impose un suivi du patient, et celui de Merck avec une chaîne du froid contraignante comparable à celle du vaccin de Pfizer contre le Covid. Dans les deux cas, il y a des défis à relever. Logistiquement, cela va poser des difficultés pour atteindre les populations du sud-est de la Guinée, mais on a vu au Kivu [région située à l'est de la RDC en proie à des conflits armés] que cela était possible. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

La situation n'est pas confortable, mais nous disposons de suffisamment de doses pour commencer la campagne avant une possible montée en puissance pour produire plus de doses.

L'Afrique est aussi confrontée à la pandémie de Covid-19. Est-ce que cela peut compliquer la réponse à Ebola ?

Oui bien sûr, par exemple l'année dernière a eu lieu la plus grande épidémie de rougeole au Tchad, en Centrafrique et en RDC. Pourtant, on en a très peu parlé, car tout le monde était focalisé sur le Covid-19. 

Traditionnellement, les épidémies d'Ebola ont aussi pour effet de "casser" le système de santé. Tout est bouleversé pour organiser la réponse à l'épidémie. Les patients évitent de se soigner par crainte de la maladie. C'est la même chose avec le Covid qui réduit le nombre de vaccinations de routine. Cette situation peut donc créer d'autres problèmes et affaiblir des systèmes de santé déjà fragiles. 

--------------------------------------------------------------------------------------

Washington met en garde contre la menace Ebola après une résurgence en Afrique

Les Etats-Unis ont averti mardi que malgré la pandémie de Covid-19, le monde ne pouvait "se permettre de détourner le regard" après l'apparition dernièrement de cas d'Ebola en Guinée et en République démocratique du Congo.

Les Etats-Unis ont averti mardi que malgré la pandémie de Covid-19, le monde ne pouvait "se permettre de détourner le regard" après l'apparition dernièrement de cas d'Ebola en Guinée et en République démocratique du Congo.  La fièvre hémorragique Ebola a récemment fait cinq morts en Guinée, première résurgence en Afrique de l'Ouest depuis l'épidémie de 2013-2016, qui avait causé plus de 11.300 décès principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. La RDC, où quatre cas ont été diagnostiqués dont deux mortels, a lancé une campagne de vaccination lundi, trois mois après la fin d'une précédente épidémie.  "Ebola est réapparu, au même moment, en Afrique centrale et de l'Ouest", a dit dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, en promettant que Washington travaillerait avec les gouvernements touchés et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). "Le monde ne peut pas se permettre de détourner le regard. Nous devons faire tout notre possible pour répondre efficacement et vite", a-t-elle ajouté. 

Le virus Ebola se transmet à l'homme par des animaux infectés. La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées.

--------------------------------------------------------------------------------------

 Soutenez celles et ceux qui s'investissent chaque jour pour mettre à jour le site. N'hésitez pas à communiquer ce site auprès de vos amis, de votre entourage, de vos proches sur les réseaux sociaux. Vous aussi faites découvrir le site et encouragez les personnes qui contribuent au dévelopement du site. 

Toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engage en rien l'éditeur de ce site.
Le site ne peut être tenu  responsable du contenu et décline toute responsabilité en cas d'erreur.

K S N  production :  Concepteur et réalisateur  du Site.  

DRAGON  GROUPE :  LEADER des sites internet dédié aux hommes . Créateurs de projets et de sites Web.

Copyright 2013 , tous droits réservés. Les marques mentionnées sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. 

L'utilisation de ce site implique l'acceptation des Conditions Générales d'Utilisation et des Mentions Légales.

Commentaires (4)

1. Clémence Jean-Claude 01/04/2021

Bonjour Mme/Mr, c'est avec une joie immense que je viens témoigner de la bonne fois de Mme Gisèle Querliioz. En effet, il y a de cela deux moi je me suis retrouvé dans une situation inattendue qui ma complètement ruiné et ma plongée dans le surendettement. J'ai essayé plusieurs tentatives auprès des banques mais malheureusement, mes demande son resté sans suite. Inquiète de ma situation, j'ai alors décidé d'essayer le prêt entre particuliers malgré les risques car je n'avais vraiment pas le choix. C'est ainsi qu'un jour au cours de mes recherches sur les forums de prêt entre particuliers, j'ai lu plusieurs témoignages positifs à l'égard de Mme Gisèle Querliioz. Curieux, j'ai décidé de me lancer dans cette aventure inconnue avec cette merveilleuse dame tout en restant méfiante. Mais, après avoir pris connaissance de ces conditions auxquelles j'ai adhéré sans aucun problème, j'ai juste suivi ces instructions et en 48 heures j'ai reçu le virement comme convenu, je vous jure que je ne m'y attendais pas et cela à cause des faux prêteurs qui sévir dans les forums. Mais, Mme Gisèle Querliioz m'a confirmé pas à travers ce prêt qu'il existe toujours des prêteurs crédibles en France en qui nous pouvons encore faire confiance.
Désormais,ne vous faites plus avoir par ces personnes malhonnêtes. Si vous avez besoin d'un prêt sérieux quelques soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, n'hésitez pas à prendre contact avec Mme Gisèle Querliioz, elle sauras comblé vos attentes à 100% je vous le guarentis.Voici sont adresse mail : querliioz.gisisele@yahoo.com
querliioz.gisisele@yahoo.com
querliioz.gisisele@yahoo.com

2. Susan Benson 25/11/2020

Bonjour, Vous avez besoin d'une aide financière? Je suis Susan Benson. Je suis prêteur et également consultant financier.

Vous avez besoin d'un prêt commercial, d'un prêt personnel, d'un prêt hypothécaire ou d'un prêt pour mener à bien votre projet? si votre réponse est oui, je vous recommanderai de contacter mon cabinet. Nous offrons toutes sortes de services de prêt, y compris des prêts à long terme et à court terme. Pour plus d'informations, écrivez-nous par e-mail: (sunshinefinancialgroupinc@gmail.com) ou envoyez-moi un message directement sur WhatsApp via: +447903159998 et recevez une réponse en un instant.

Nous sommes une société de services financiers complète et nous nous engageons à vous aider à répondre à toutes vos aspirations. Nous nous spécialisons dans la fourniture de solutions de financement structurées aux particuliers et aux entreprises de la manière la plus efficace et la plus rapide.

Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez nous contacter pour un prêt;
* Commodité - Vous pouvez demander un prêt à tout moment, n'importe où.
* Montant flexible - Vous décidez combien vous souhaitez emprunter.
* Financement direct rapide - Recevez votre prêt dans les 24 heures suivant l'approbation.
* Taux d'intérêt flexible de 3%.
* Taux d'approbation élevés
* Remboursement flexible - Vous avez la possibilité de choisir la date de remboursement, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle pour une durée de 1 à 30 ans.
* Application en ligne simple.
* Accompagnement et expertise personnalisés.
* Pas de frais cachés

Ne perdez pas une opportunité en raison du manque de fonds. Contactez mon entreprise maintenant, nous pouvons vous aider avec un prêt car nous avons aidé de nombreuses personnes et organisations qui ont fait face à des difficultés financières partout dans le monde

Pour plus d'informations sur notre offre de prêt, veuillez nous adresser votre demande de prêt via:
Courriel: sunshinefinancialgroupinc@gmail.com
WhatsApp: +447903159998

Les intermédiaires / consultants / courtiers sont les bienvenus pour amener leurs clients et sont protégés à 100%. En toute confiance, nous travaillerons ensemble pour le bénéfice de toutes les parties concernées.

3. Retour affectif rapide (site web) 05/11/2020

Grand maître sorcier, spécialiste de retour affectif

Grand maître spirituel marabout sorcier vaudou, grande célébrité des travaux occulte vaudou, grand spécialiste des problèmes de couple, rituel de retour affectif rapide résultat en 7 jour :
Je détiens plusieurs connaissance dans le domaine de spirituel et je suis un grand guérisseurs basé sur la combinaison des plantes de la nature pour guérir plusieurs maladies . Je pratique aussi la magie blanche avec des rituels puissants pour faire les retours affectifs de l’être qu'on aime, je peux vous aider à  reconquérir votre ex rapidement en 7 jours sans aucune conséquence, je pratique aussi des rituels à distance. je fais aussi les parfums de chance et les savons et pleins d'autre choses. Je suis vraiment sérieux à aider mon prochain en difficultés dans le but d’être reconnu plus dans plusieurs pays.
Pour une solution rapide et efficace à  tous vos difficultés, vos besoins, vos demandes ,vos problèmes de vie, la déception, les problèmes de couple, problèmes d'amour, retour très rapide de votre ex, protéger votre couple ou votre famille, problème de la sorcellerie, problèmes avec la justice, problème familiale, devenir riche, chance aux jeux , trouver du Travail , occuper une place dans la société, guérir les maladies inconnues, protection contre les mauvais sorts, contre poison, faites une consultation rapide claire et gratuite, trahison protection contre les esprits de la démence et de malchance, d’envoutement d'amour, union rapide, les cas désespérer de retour d'affection, maître marabout spirituels PAPA TOSSA mettra tout son savoir faire pour vous donner une meilleur satisfaction.

NB: certains travaux sont gratuit ou la satisfaction après le payement si le cas nécessite beaucoup de dépense à  faire et vous envoyé à distance .Je vous rassure beaucoup que plusieurs témoignent de mes bienfaits dans plusieurs pays. Et pour plus d'information , visitez mon
Site Web: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com
N’attendez pas que votre problème s'aggrave, il y a des solutions pour chaque problème. N'attendez pas qu'il vous quitte,  n'attendez pas qu'une autre personne lui jette un sort d'amour. Soit la fondation de votre relation ou de votre couple. N’hésitez pas à  me contacter même s’il s'agit d’une simple question. Mon plaisir est d’aider ceux qui en ont vraiment besoin. Travail rapide et discret, résultat 100% garantit.
Je suis ouvert à toutes vos discutions et inquiétude si vous en aviez. Votre satisfaction fera mon plaisir.

CONTACT:
Telephone WhatsApp :  +22 997  638  657
E-mail: contact.marabout.vaudou@gmail.com
SiteWeb: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com/
https://maraboutvaudourapide.wixsite.com/occulte
Telephone: +22 997 638 657

4. Stanislas Kamengele (site web) 02/09/2014

Nous sommes certains que le Virus EBOLA est plus inquiétant même que le Virus de SIDA. Il vient à peine d'annoncer ses griffes et tous les pays du Monde en font déjà preuve d'inquiétude.
Nous restons persuader que le Virus fera rage dans les zones rurales de l'Afrique car n'ayant pas ou accède rarement aux services modernes de prévention et de lutte contre les épidemies.
Les pauvres paysans pourront en souffrir et prétextant une autre fièvre et les personnels traintant ruraux non aussi informés assisteront passvement à la propagation du Virus Ebola dans les zones rurales.
Qui pourra nous prouver que le virus ne fait encore pas son travail dans les régions où le thérmomètre approprié n'est pas encore?

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site