Restaurant burger Diner

Tommy's Diner Café. Memphis Coffee. Oncle Scott’s. Restaurant burger Diner. L'enseigne américaine de burgers Carl's Jr. débarque en France

********************************************************************************************************

L'enseigne américaine de burgers Carl's Jr. débarque en France

L'enseigne américaine de burgers Carl's Jr. va débarquer sur le marché français au quatrième trimestre avec l'ouverture d'un premier restaurant, via une master-franchise avec le groupe Brescia Investissement, et compte en ouvrir 120 en douze ans. Une vraie révolution dans un marché en grande expansion. 

La ruée vers l'or continue pour les chaînes de burgers américains en France. Avec un marché de 9,5 milliards d'euros, Five Guys, Steak n shake ou encore Shake Shack se ruent sur l'Hexagone. En 2015, les Français ont englouti 1,19 milliard de burgers, soit 11,21% de plus qu'au cours de l'année précédente.

Cette fois-ci c'est donc l'enseigne américaine de burgers Carl's Jr. qui va débarquer sur le marché français au quatrième trimestre avec l'ouverture d'un premier restaurant, via une master-franchise avec le groupe Brescia Investissement, et compte en ouvrir 120 en douze ans. Pour rappel Carl's Jr. a été créée à Los Angeles en 1941, et compte plus de 3.800 restaurants dans 43 pays.

Le groupe Brescia Investissement "a une licence exclusive pour développer les restaurants Carl's Jr. en France et devrait ouvrir dans les plus grands centres urbains français. La première ouverture, avec une équipe de 50 personnes, est prévue à la fin de l'année 2017 dans la ville de La Garde (Var), à proximité de Toulon, dans une des zones commerciales les plus dynamiques de la région", selon un communiqué.

120 restaurants d'ici 2 ans

Brescia Investissement a par le passé géré une vingtaine de McDonald's dans le sud de la France, "ce qui explique l'implantation dans le Var", précise-t-on. Carl's Jr. "se développe fortement à l'international et vient de s'installer dans des pays tels que l'Australie, le Japon et le Chili, avant l'Espagne" prochainement, souligne le communiqué.

En France, où plusieurs enseignes internationales de burgers comme Burger King ou Five Guys ont fait leur retour ou leur apparition en raison d'un marché très porteur, l'objectif de Carl's Jr. est d'ouvrir sur tout le territoire 120 restaurants d'ici 12 ans.

"La France est connue pour sa tradition culinaire et les consommateurs ont de grandes attentes en matière de goût et de qualité. Nous travaillerons avec un chef pour accompagner la marque dans son développement et dans la diversification de ses recettes en France", déclare Francesco Brescia, président du groupe Brescia Investissement, cité dans ce communiqué.

********************************************************************************************************

Le premier restaurant de hamburgers en France ouvrait il y a 50 ans

Il y a 50 ans, le 31 mai 1961, ouvrait au coeur de Paris le Wimpy, premier restaurant de hamburger en France. Depuis, le géant mondial du hamburger, McDonald's, est devenu le premier restaurateur français avec 1,5 million de repas par jour.

Hamburgers

A l'origine du Wimpy en France, Jacques Borel, personnage incontournable de la restauration, qui importe cette enseigne britannique. On y sert, à table, des steaks hachés de boeuf, dans des petits pains ronds chauds, avec ketchup et moutarde à disposition des clients, garnis de frites.

«J'étais forcé de gagner, assure-t-il, parce que ce sandwich contenait du boeuf, qu'il était chaud et servi à table. Alors que son seul concurrent, était un sandwich de porc, froid, mangé debout au comptoir des bistrots».

En outre, selon Jacques Borel, le hamburger ne pouvait que se développer car il est «le sous-produit du travail des femmes». «60% de la viande de boeuf est dure comme du bois, assène-t-il. Pour la manger il faut la cuire pendant des heures, ce que les femmes qui travaillent n'ont plus le temps de faire, ou la hacher.» D'où le développement du steak haché industriel, également au début des années 60.

Ce premier Wimpy, «je l'ai appelé le Café de l'an 2000», confie-t-il pour preuve de ses qualités de visionnaire.

Service rapide

Sur la carte, le choix est limité, mais le service est rapide. Pour gagner du temps, les frites ne sont pas cuites à la commande, mais tout au long du service, puis "jetées 7 minutes après la fin de la cuisson si elles n'ont pas été servies. Moyennant quoi on servait toujours des frites chaudes !"

Le succès de ce premier établissement, rue du 4-septembre (2è arr.), «a été immédiat», assure-t-il. «A l'époque, pour être rentable, il fallait faire trois couverts par siège et par jour, explique Jacques Borel, jamais avare de chiffres. J'en faisais dix-huit en semaine et vingt-sept le week-end !»

D'autres Wimpy voient le jour. Il y en eu jusqu'à 20 (15 à Paris et 5 en province), mais pas plus car à l'époque Jacques Borel se lance aussi dans la restauration sur autoroute qui «nécessite des investissements considérables».

Jacques Borel se détourne de ses Wimpy qui disparaitront à la fin des années 60 à cause d'un désaccord entre le nouveau franchisé et la maison-mère britannique.

McDonald's

«Sinon Wimpy, ce serait McDo aujourd'hui», assure-t-il. Le premier McDonald's a ouvert en 1972 en région parisienne, sous forme de franchise. Officiellement, la première filiale ouvre ses portes en 1979 à Strasbourg.

Depuis, le géant américain du hamburger représente plus de 1.150 restaurants et est le premier restaurateur français avec 1,5 million de repas par jour. Mais l'enseigne a su s'adpater aux goûts du pays de la gastronomie, au point de proposer des hamburger de Charolais, et d'avoir banni les enseignes rouge criard pour un vert bouteille plus doux.

Aujourd'hui, McDonald's fait presque 4 milliards d'euros de chiffre d'affaire en France. "Cela représente 4 fois les chiffre d'affaires cumulés des 580 restaurants étoilés Michelin", assure-t-il avec la satisfaction de celui qui avait raison avant tout le monde, mais qui reste blessé d'avoir été qualifié à l'époque d"ennemi public N°1" par France Soir. Meme s'il s'amuse d'avoir eu alors une publicité qu'il "n'aurait jamais pu (se) payer".

En 2010, le marché de la restauration rapide a représenté plus de 31,2 milliards d'euros, selon le cabinet spécialisé Gira Conseil. Mais, toujours selon Gira Conseil, le hamburger n'a pas détroné le sacro-saint jambon-beurre. Pour un hamburger acheté, il se vend 9 sandwiches tous pains et toutes garnitures confondues.

********************************************************************************************************

Oncle scott ormoy - Essonne - Un rancard 100 % US

Chaque premier vendredi du mois, un grand rassemblement de véhicules américains se déroule devant Oncle Scott’s. Mustang rutilantes, Chevrolet, Dodge s’alignent au fil de la soirée sur le parking, vendredi 3 février. « Je suis venu voir les propriétaires de Oncle Scott’s et il s’est avéré qu’ils étaient très intéressés. On a commencé depuis décembre à se réunir ici, c’est très convivial et familial », explique Tanguy Florent, organisateur de l’ancien rassemblement à Villabé et propriétaire d’une « Barricade » qui a déjà tourné dans de nombreux films. L’événement organisé en partenariat avec le restaurant permet de réunir les habitués. Et pour les propriétaires de voitures américaines Oncle Scott’s offre une réduction de 10 % pour le repas !

********************************************************************************************************

Bienvenue sur le site d'Oncle Scott's ®, Les Restaurants Country

Oncle scott's ®, les restaurants country où il fait bon partager une "tranche de vie". Retrouvez les restaurants Country, Oncle scott's en Normandie : à Cherbourg-en-Cotentin - Tourlaville, Carentan, Saint-Lô, Coutances, Mondeville, Honfleur, Querqueville, Bretteville sur Odon et partout en France à Vesoul, Mont de Marsan, Dole, Audincourt, Lanester, Quimper, Dinan, Vitré, Sablé sur Sarthe, Istres, Ruy, Coulommiers, Ormoy et Buchelay.

C'est à Tourlaville (Cherbourg-en-Cotentin), qu'est né le 1er restaurant Oncle Scott's de France. Aujourd'hui, vous pourrez dégusterez les bons plats inspirés de l'Amérique associés à notre culture française un peu partout dans l'hexagone. C’est dans les Yvelines qu’Oncle Scott’s ouvre. Restaurant ouvre 7 jours sur 7 est dispose de 160 places assises avec possibilité d’agrandissement pour 100 places de plus. 

****************************************************

LE CHOIX COUNTRY -  ONCLE SCOTT'S - The Country Restaurant 


Bienvenue chez Oncle Scott’s®, un monde de bois et de briques où se mélangent photos souvenirs et décoration atypique "made in USA". 

Lorsque vous entrez dans un restaurant Oncle Scott's®, c'est le dépaysement et la découverte, aucun restaurant ne se ressemble ! 

Dans votre assiette aussi c'est le dépaysement : du Pavé de Cerf au Sirop d'Erable Saveur Pain d'Epices, à l'Entrecôte de Bavière XXL, en passant par le Gttof Burger (plus facile à manger qu'à prononcer), ou la Fondue Normande de Tonton, il y en a pour tous les gouts !

Chez Oncle Scott's®vous mangez rapidement le midi avec notre plat du jour à 7.95 €, ou nos formules de 8.95 € à 10.50 €, café carafe à volonté compris ! Une sélection d'apéritifs à 1 € est également proposée chaque midi, les menus "kids" sont à moitié prix le samedi midi, et les assiettes sont COPIEUSES ! 

Pour le soir, l'entrecôte de Bavière XXL (env. 300 gr), qualité prémium est à 14.90 € !

Adieu l'attente, adieu les additions douloureuses, Oncle Scott's® vous surprend par le service et les prix moins chers. Accueil, sourire, et bonne humeur compris !

********************************************************************************************************

Aujourd’hui en France, près d’un sandwich vendu sur deux est un burger (contre 1 sur 10 en 2000). En 2014, 1.07 milliards de burgers se sont vendus à travers le pays. Le secteur représente actuellement 7.3 milliards d’euros de chiffres d’affaires et près de 75 % des restaurateurs proposent du burger à leur carte. Qu’il soit petit ou en grand format, ce sandwich existe désormais pour tous les appétits et tous les goûts. Il est entré dans les mœurs de consommation des clients de la restauration rapide ; devenant ainsi le leader dans le secteur du fast-food.

Ouvrir un restaurant de burger : une rentabilité quasi certaine

Vu la croissance fulgurante que connaît le burger, investir dans le secteur assure une rentabilité quasi certaine. Mais la concurrence étant rude, ouvrir un restaurant de burger en franchise reste la meilleure option. Les enseignes proposent des programmes permettant de se lancer facilement et rapidement. Pour se démarquer, un nouveau concept a vu le jour : le « fast casual ». Il combine la qualité et la fraîcheur des produits, une décoration soignée, un service rapide et un prix un peu plus élevé que dans un fast-food classique. Ce concept connaît un très fort développement dans l’Hexagone : +12% en un an. Il existe de nombreux concepts de burger très rentables comme King Marcel, Mythic Burger, ou encore Steak N Shake.

Franchise Memphis Coffee : concept inspiré des « Diners » américains

?Fondé en juin 2009 par Rodolphe et Stéphanie Wallgren, Memphis Coffee propose un concept inspiré des « Diners » américains des années 50/60. Sur des surfaces d’environ 300 m2, les fondateurs ont su créer une ambiance dynamique, conviviale et originale, qui plonge instantanément le client dans l’univers des années 50. Outre cette atmosphère authentique, l’enseigne a su se démarquer en offrant des produits de qualité (80 % frais), des salades croquantes, des frites ultralégères et des viandes hachées à la demande. Elle propose une carte riche et un service à table digne d’un véritable restaurant. Le bœuf servi est garanti 100 % Français. Memphis Coffee compte aujourd’hui 68 restaurants et/ou franchises en France. 

Franchise Oncle Scott’s : Véritable « country restaurant »

Créée en 1998 par Laurent Marie, Oncle Scott’s est l’histoire d’une amitié entre Laurent et Scott’s Randall Rhodes, chanteur populaire de Country Music. Véritable « country restaurant », l’enseigne a pour philosophie de donner à ses clients ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin. Elle propose un environnement fun, de la bonne nourriture, un service rapide, de petits prix et un fond sonore country. L’univers Oncle Scott’s est fait de briques, de bois, de photos souvenirs et de décoration atypique « made in USA ». Il comprend 15 restaurants/franchises implantés dans toute la France. 5 autres sont en phase d’ouverture. 

Tommy’s Diner : voyage dans les années 50

L’histoire de Tommy’s Diner débute en 1993 avec l’ouverture du premier restaurant dans le centre de Toulouse (31). A travers sa décoration (néons, couleurs, faïences et inox) et son ambiance Rock’n Roll, l’enseigne propose un voyage dans les années 50. Dès sa création, la marque s’engage à fournir des produits de qualité supérieure (frites sélectionnées pour leur très faible teneur en matière grasse et viande 100 % Française) et des plats assemblés à la demande. Le succès fut immédiat, notamment grâce à la nouveauté du concept et à la notoriété de Patrick SOULA, le fondateur. L’enseigne compte aujourd’hui 5 restaurants/franchises en France.

********************************************************************************************************

Tommy's Diner Café

Se rendre au Tommy’s Diner, c’est faire un voyage dans le temps : direction les fifties !  Une ambiance, des couleurs, des lumières et un son qui vous transportent immédiatement dans une époque où le Rock’n’Roll est roi et où les icônes intemporels comme Marilyn Monroe et James Dean sont au sommet de leur gloire.  C’est dans cette atmosphère où règne la joie de vivre, que chacun des nombreux Tommy’s installés en France ont été créés. L’univers de l’Amérique des années 50 se mêle aux plats actuels, de produits français de qualité.

Allez chez Tommy's, c'est l’occasion de partager un moment convivial et savoureux, en famille ou entre amis !!!

Patrick Soula exporte ses Tommy's Diner partout en France . Restaurants - Success story

Patrick Soula près du juke-box Wurlitzer qui trône près de l'entrée du Tommy's Diner à Labège/Photo X. de Fenoyl

Patrick Soula près du juke-box Wurlitzer qui trône près de l'entrée du Tommy's Diner à Labège

L'ancien talonneur du Stade Toulousain va poursuivre les implantations de ses Tommy's Diner, au rythme de cinq ouvertures par an jusqu'en 2017. Il a déjà 11 restaurants.

Du rugby, il a gardé sa carrure solide de talonneur, et des «valeurs» : «l'honnêteté, la loyauté, et le goût du jeu collectif» dit-il. Patrick Soula, 51 ans, est l'exemple même de la reconversion réussie. Son Tommy's Diner de Labège, qui sert jusqu'à 1 200 repas les meilleurs jours, est un des restaurants les plus florissants de la ville, avec à lui seul un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros. «Je me suis lancé avec un peu d'insouciance, un peu de «cojones» lance le gaillard avec son franc-parler. 21 ans après l'ouverture du premier Tommy's, rue du pont Guillemery (l'actuel De Danu de Trevor Brennan), et 12 ans après l'avènement du Tommy's Diner à Labège, l'ancien champion est aujourd'hui à la tête de onze restaurants en France, dont huit en nom propre et trois franchisés. Lyon, Lille et Marseille ont été inaugurés cette année. Cet été il ouvre Grenoble et Compiègne. Le groupe emploie 350 salariés pour un CA annuel total de 18,2 millions d'euros.

C'est grâce aux 4,60 M€ investis par Bpi France, Midi Capital et Multicroissance en juillet 2013 que Patrick Soula a pu accélérer le développement de sa société. «Notre business plan prévoit cinq ouvertures par an jusqu'en 2017. Ma seule ambition est de respecter cette deadline. Si tout fonctionne comme prévu, j'espère une seconde levée de fonds» annonce ce battant qui a un seul diplôme en poche, le bac F.

Le second Tommy's à Toulouse toujours en projet

Avec son bâtiment ludique en forme de caravane, ses murs rose bonbon couverts d'affiches hollywoodiennes, ses banquettes turquoise, son carrelage à damiers noir et blanc, ses tables en formica, sa musique rockabilly…. le Tommy's Diner de Labège reste la référence du concept inventé par Patrick Soula, sur lequel sont calqués les autres restaurants. «Labège réunit toutes les conditions idéales. Ce fut une grande chance de trouver ce terrain de 1 500 m2 près du multiplexe Gaumont, du centre commercial Carrefour, au cœur de l'Innopôle. Mais ce n'est pas évident de réunir les trois conditions idéales comme ici. Le restaurant fait une superficie de 850 m2. On est capables de construire le même en quatre mois si on trouve le terrain. Lorsqu'on s'implante dans un centre commercial, le concept reste le même mais sur 600 m2». Soula prospecte toujours dans l'agglo l'endroit idéal pour ouvrir son second restaurant toulousain.

Grand gamin nostalgique de l'Amérique de «Happy Days», le boss se charge lui-même de chiner les objets vintages qui décorent ses restaurants. Il se rend aux USA plusieurs fois par an, visite les «diners» authentiques, et écume les brocantes pour dénicher ces vieilles pompes à essence qui font partie de l'ADN des Tommy's. Quant à la carte, elle est identique partout, dédiée aux grands classiques américains et tex mex avec quelques extravagances comme le «Double Jumbo», un énorme burger à six étages de steak haché.

 

tommy's diner carte de france des implantations de ces diners américainsUn décor tout en rose et bleu ; des banquettes en skaï ; un éclairage néon et du Rock’n Roll, pour un décor tout droit sorti de l’Amérique des années 50… Bienvenue chez Tommy’s Diner, qui, depuis 1993, s’efforce d’offrir aux Français adeptes des burgers américains et de l’ambiance si particulière des années Happy Days des restaurants au plus proche des établissements américains de l’époque ! 

Quand le tout premier Tommy’s Diner a ouvert à Toulouse, la surprise a été de taille pour les clients, peu habités à « côtoyer » James Dean, Elvis et Marilyn Monroe. Mais ils ont vite pris le pli et moins de dix ans plus tard, l’enseigne de l’ex rugbyman Patrick Soula a ouvert un nouvel établissement, dans un bâtiment solo cette fois ci, au cœur de Labège, en périphérie toulousaine. Les ouvertures se sont ensuite succédé à Avignon, Montauban, ou encore Montpellier, Metz, Angers, Caen ou Lyon Vaulx en Velin. Au total, Tommy’s Diner compte aujourd’hui une quinzaine d’implantations et annonce plusieurs projets en cours d’ouverture. 

Car le concept séduit de plus en plus, tant au niveau des consommateurs que des créateurs d’entreprise, attirés par ce concept de restauration rapide à la rentabilité élevée. Et pour conserver cette attractivité, Tommy’s Diner mise sur l’ajout régulier de nouveautés sur sa carte. En marge des burgers classiques, qui font la réputation de l’enseigne, de nouvelles recettes font ainsi leur apparition, comme le burger gastronomique Capriccio di Sarran, qui sera proposé aux clients de Labège dès le 15 mars. Le chef étoilé Michel Sarran, jury de l’émission Top Chef, a en effet accepté de collaborer avec Tommy’s Diner pour offrir une nouvelle recette savoureuse aux amateurs de burgers. Une recette qui fait suite à celle lancée en 2015, avec de la viande de wagyu, pour un burger aux saveurs japonaises. 

********************************************************************************************************

Le 72e Memphis Coffee a ouvert... à Alès!

Adécouvrir, place des Martyrs-de-la-Résistance, un nouveau restaurant au concept rétro. Grand soleil et ambiance "fifties" place des Martyrs-de-la-Résistance. Dans leurs locaux flambant neufs, face aux escaliers du Cinéplanet, l'équipe du MemphisCoffee a ouvert ce jeudi 9 mars, après une inauguration festive la veille au soir. "Pour l'instant, on n'est pas encore tous arrivés, explique Laurent Boyer. Le gros de l'équipe sera là à midi. Au total, nous sommes 23 dans l'équipe."

Une plongée dans les années 50

Laurent Boyer est le patron du Memphis Coffee alésien. Cet Arlésien, ancien boulanger à Arles et Tarascon, "voulait reprendre un commerce. Je suis allé manger, un jour, au Memphis Coffee de Nîmes. Ça m'a fait rêver et voyager. J'ai décidé de reprendre une franchise." Il contacte alors Rodolphe Wallgren, fondateur nîmois de l'enseigne, qui envisage alors d'ouvrir un Memphis Coffee à Alès, place des Martyrs-de-la-Résistance flambant neuve. L'affaire est conclue, pour une ouverture début 2017. 

Le Memphis Coffee alésien est donc le 72e du nom. Comme ailleurs, le concept est le suivant. Il s'agit d'un restaurant qui se la joue rétro, dans la grande tradition des "diners" américains des années 50-60. La musique puise dans le rock'n'roll des débuts, type Elvis, Jerry Lee Lewis ou Chuck Berry. La déco emprunte des couleurs gaies : banquettes rouges, murs roses et blanc... il y a aussi des vieilles pubs de Corvette, des (faux) disques d'or d'Elvis Presley, un juke-box, des ballons pour les enfants. Bref, tout ce qu'il faut pour créer une atmosphère chaleureuse et vintage.

Côté carte, car c'est un restaurant, on est là aussi dans la grande tradition américaine (hamburgers, bagels, tex-mex...). Le restaurant ouvre tous les jours de la semaine, à partir de 11 h 30 pour un dernier service à 22 h 30, et sert jusqu'à 23 h 30 les vendredis et samedi.

Une success story nîmoise

Créé en 2009, à Nîmes, par Rodolphe Wallgren, le concept Memphis Coffee s’est étendu dans toute la France, à raison de quinze ouvertures par an. Le but affiché du créateur est d’atteindre la centaine d’enseignes d’ici à 2020. Si le siège social a déménagé entre-temps à Baillargues, l’entrepôt et l’usine de fabrication de mobilier restent à Nîmes.

********************************************************************************************************

Five Guys, Burger King, McDonald's... La guerre des burgers est déclarée

Les Français en sont fous. Mais pourront-ils tous les avaler? Le retour de Burger King et l'arrivée de l'américain Five Guys sur un territoire conquis de haute lutte par McDonald's laissent augurer une guerre sans merci.

"Le bonheur, c'est simple comme un burger": sur un grand panneau rouge et blanc recouvrant l'immeuble du 49, avenue des Champs-Elysées, la déclaration d'amour d'un fan de ce petit pain rond fourré de viande hachée claque comme un slogan. L'arrivée en cette fin d'année sur la plus prestigieuse avenue du monde de l'américain Five Guys, spécialiste du hamburger authentique "fait maison" - le préféré de Barack Obama -, est attendue de pied ferme. Par les Parisiens gourmands et les touristes en goguette, mais surtout par les concurrents, qui affûtent leurs armes.  

En haut des Champs, le McDonald's le plus rentable du monde vient de faire peau neuve, offrant un décor sophistiqué, des bornes digitales et un service à table digne d'un restaurant traditionnel. Non loin de là, Burger King, qui effectue un retour triomphal en France, est aussi à la manoeuvre, renforcé par le rachat de Quick, voilà huit mois. 

C'est que les ambitions des géants du fast-food sont comme leurs menus: XXL. "Le marché français est en pleine ébullition, avec une croissance exceptionnelle et rapide qui attise toutes les convoitises", résume Bernard Boutboul, directeur général du cabinet Gira Conseil. A la surprise générale, l'Hexagone est devenu l'un des pays qui consomment le plus de hamburgers, derrière les Etats-Unis ou le Royaume- Uni. En 2015, les Français en ont dévoré près de 1,2 milliard, engendrant plus de 9,5 milliards d'euros de ventes!  

Au pays des grandes toques, la burgermania explose

Aujourd'hui, la burgermania bat son plein, notamment grâce à la montée en gamme, depuis cinq ans, d'un produit autrefois synonyme de malbouffe. Malgré la crise profonde observée dans le secteur de la restauration, la ferveur n'est pas près de retomber, encouragée par une offre foisonnante et des enseignes bien décidées à conquérir une clientèle passionnée devenue exigeante. 

C'est l'autre French paradox. Au pays des grandes toques et du Guide Michelin, le hamburger déchaîne les foules. Certains n'hésitent pas à faire une ou deux heures de queue pour s'offrir un Whopper (Burger King) ou un All the Way (Five Guys). Cette frénésie a gagné les restaurants traditionnels - 75% d'entre eux ont désormais un burger à leur menu - et a suscité la naissance de nouvelles chaînes, comme la française Big Fernand, qui mise sur le haut de gamme.  

Même les rois du fastfood hexagonal - la Brioche dorée, Pomme de pain ou Paul - s'y sont mis. Le burger détrône même le jambon-beurre: selon Food Service Vision, les Français consomment plus régulièrement des hamburgers que le snack préféré des Parisiens. 

Pourquoi un tel engouement? "Le hamburger est un plat chaud, roboratif, il se mange avec les doigts et ne coûte pas cher", résume Anne-Claire Paré, fondatrice du cabinet spécialisé Bento. Facile à manger, un peu régressif... De quoi satisfaire toutes les faims.  

L'engouement est d'autant plus fort que les comportements de consommation ont beaucoup évolué en trente ans: en 1980, les Français disposaient d'une heure trente pour déjeuner. Ils n'y consacrent guère plus que vingt minutes. Enfin, souligne Maria Bertoch, consultante de NPD Group, "ce produit universel est déclinable à souhait (poulet, poisson, végétarien) et se consomme autant à midi que le soir. Ce qui n'est pas le cas du sandwich, réservé au seul déjeuner". 

Années 2000: McDonald's met un "bout de France" dans ses burgers

La culture française balayée par le mode de vie américain? Pas si simple. Le premier McDonald's inauguré par la marque en France, en 1979 à Strasbourg, avait soulevé un tollé: ses détracteurs dénonçaient l'invasion du pays de la gastronomie par la junk food. A la fin des années 1990, après l'épisode de la vache folle, l'exacerbation est telle que Burger King préfère quitter le pays, tandis que José Bové et ses amis démontent, en 1999, un McDo à Millau.  Malgré cela, le géant américain résiste. Quasi seul sur le marché - à l'exception de Quick -, il parvient à conquérir les familles grâce à une offre bon marché dispensée dans ses 1400 restaurants. Au début des années 2000, sous la houlette de son patron de l'époque, Denis Hennequin, McDonald's décide d'adapter ses menus au goût local et de mettre en avant l'origine des produits agricoles utilisés. "Mettre un bout de France dans les burgers a fortement contribué à conquérir de nouveaux clients", observe François Blouin, président du cabinet Food Service Vision.  

"La simple importation du concept des Etats-Unis n'aurait pas suffi pour durer dans le temps. Nous sommes passés d'une marque américaine à une entreprise française, qui fait intégralement partie de la vie quotidienne de nos concitoyens", explique Xavier Royaux, vice-président marketing de McDonald's France, deuxième contributeur au résultat mondial. 

Une décennie plus tard, "le hamburger est redevenu fréquentable", affirme Bernard Boutboul. Après la dédiabolisation, le marché a été tiré vers le haut. En un rien de temps, on a assisté à l'émergence de spécialistes des burgers gourmets. Le plat importé de Hambourg, à la fin du XIXe siècle, par des migrants installés aux Etats-Unis retrouve ses racines européennes et gagne ses lettres de noblesse.  

Des "hamburgés" 100% gaulois

A la fin de 2011, Kristin Frederick crée le Camion qui fume, tandis que Big Fernand, 100% gaulois, débarque avec ses "hamburgés": "Nous voulons offrir un produit de qualité, avec de la viande française coupée au couteau et des fromages AOP, tout en garantissant un service aussi rapide que dans un fastfood", explique Steve Burggraf, son patron, à la tête de 26 établissements.  

Vêtu d'un tablier à l'ancienne et d'un béret très années 1930, il veut convaincre, au milieu de son restaurant de la rue du Faubourg-Poissonnière, à Paris, de la supériorité du Bartholomé (limousine et raclette), du Philibert (poulet), du Victor (veau et fourme d'Ambert) ou du Lucien (végétarien), accompagnés de "fernandines" (frites fraîches).  

Un joli succès suivi - et parfois copié - par d'autres, comme King Marcel, Frog's Burger, Blend, Mamie Burger, Bioburger. "Cette offre dite fast casual a déclenché un vrai vent de folie", estime Bernard Boutboul. Les "millennials", ces jeunes de 18 à 34 ans autrefois biberonnés au Happy Meal, plébiscitent ces produits plus gourmands et plus chers - 15 euros contre 7,50 euros dans les chaînes classiques. 

C'est précisément la tendance sur laquelle surfe Five Guys. L'enseigne américaine au logo rouge et blanc a de grandes ambitions. "Avec notre concept unique, la qualité de nos viandes et la possibilité de choisir parmi 15 ingrédients (autorisant 250000 combinaisons), nous comptons conquérir l'Hexagone", s'exclame Maxime Lestringant, directeur des opérations en France du groupe familial créé en 1986.  

Son établissement à Bercy Village, à Paris, ne désemplit pas depuis son ouverture le 1er août, avec un flux de 1000 à 2000 clients par jour. L'homme, passionné, détaille ses projets: après les Champs-Elysées - une vitrine de 1500 mètres carrés - suivront, en 2017, les ouvertures de restaurants dans les gares parisiennes du Nord et de Lyon ou à Disney Village. Sans oublier les grandes villes de province, elles aussi visées par le spécialiste du burger premium. 

"Nous ne sommes qu'au début de l'aventure"

La contre-attaque du n°1 du marché ne s'est pas fait attendre. Devenu citadelle assiégée après trente ans de règne sans partage, McDonald's réagit avec force et accélère nettement sa transformation. A la fin de 2014, il lance le Signature by McDonald's (13,90 euros), afin de séduire la clientèle premium, qui lui échappe de plus en plus. "Ce double hamburger gourmet est la principale réponse de McDo à l'arrivée de Burger King et de Five Guys", analyse un expert. Mais ce n'est pas la seule.  

En quelques mois à peine, la chaîne introduit le service à table, déjà en place dans 1100 établissements, rénove son parc à toute vitesse, teste la personnalisation de son menu gourmet et prépare, dans le plus grand secret, des recettes célébrant le patrimoine français. "Nous ne laisserons pas de part de marché sur notre coeur de métier qu'est le burger", martèle Xavier Royaux.  

Pour ne pas perdre une miette de terrain, tous les moyens sont bons, y compris les attaques frontales contre les concurrents les plus dangereux. En février 2016, il a lancé sur les réseaux sociaux un film mettant en scène un couple dans une voiture à l'arrêt devant un panneau sur une route de campagne signalant le prochain Mc Drive à 5 kilomètres et le prochain Burger King à... 258 kilomètres!  

Réplique immédiate du challenger, qui séduit une clientèle jeune, notamment grâce à sa communication décalée confiée à l'agence Buzzman. Dans un spot imaginé en moins d'une semaine, le même couple fait bien une halte chez McDo, mais pour s'y contenter d'un café. Avant de rouler 253 kilomètres afin de savourer un Whopper.  

La montée en puissance de son challenger inquiète le leader. Burger King, légitimé et renforcé, veut aller vite et en découdre: d'ici à 2020, il ouvrira 600 restaurants, représentant 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Et s'il reste, pour le moment, sur son produit "iconique", rien ne dit qu'il ne prépare pas lui aussi une offre élargie, plus élaborée. 

Jusqu'où la folie des hamburgers ira-t- elle? "Le potentiel est encore énorme", assure Bernard Boutboul. Les Français ne mangent, après tout, que 14 burgers par an en moyenne, contre 20 pour les Britanniques et 30 pour les Américains! La consommation devrait donc continuer à progresser, grâce à l'effet nouveauté et à la multiplication de l'offre. "La forte dynamique va créer une nouvelle demande", confirme François Blouin. "Nous ne sommes qu'au début de l'aventure", s'exclame, "ultra-optimiste", Maxime Lestringant. 

Un marché bientôt saturé

Pourtant, même si le secteur semble en plein essor, la casse sera inévitable. Car la saturation guette. "A un moment donné, le marché va s'écrémer", affirme Steve Burggraf, qui prévoit les premières disparitions d'enseignes dès 2017. "Les chaînes qui ne joueront pas sur la qualité et la montée en gamme risquent de se faire éjecter", prévient Maria Bertoch.  

Les start-up sans soutien financier ne pourront pas non plus se mesurer éternellement aux géants du burger: ces derniers utilisent des moyens colossaux pour préempter tous les emplacements de choix, faisant fi des loyers exorbitants, et développent une stratégie marketing agressive, très efficace auprès des nouveaux clients. 

Et puis, un jour ou l'autre, malgré la concentration du marché, la croissance ralentira inévitablement. "On sent déjà les prémices d'une décélération", observe François Blouin. "Aux Etats-Unis, le marché est devenu mature, avec un affaiblissement des ventes", ajoute Maxime Lestringant. La France est encore épargnée. Mais elle va, tôt ou tard, atteindre ses limites: qu'il soit "gourmet" ou pas, difficile de manger du burger au quotidien. 

Mais le désamour ou la chute brutale de la consommation ne sont pas pour demain. Il faut s'y faire, le burger a désormais rejoint, aux côtés de la pizza et du sandwich, le panthéon du snacking à la française. 

********************************************************************************************************

Soutenez celles et ceux qui s'investissent chaque jour pour mettre à jour le site. N'hésitez pas à communiquer ce site auprès de vos amis, de votre entourage, de vos proches sur les réseaux sociaux. Vous aussi faites découvrir le site et encouragez les personnes qui contribuent au dévelopement du site. 

Toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engage en rien l'éditeur de ce site.
Le site ne peut être tenu  responsable du contenu et décline toute responsabilité en cas d'erreur.

K S N  production :  Concepteur et réalisateur  du Site.  

DRAGON  GROUPE :  LEADER des sites internet dédié aux hommes . Créateurs de projets et de sites Web.

Copyright 2017 , tous droits réservés. Les marques mentionnées sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. 

L'utilisation de ce site implique l'acceptation des Conditions Générales d'Utilisation et des Mentions Légales.
 

Commentaires (2)

1. Ludovic 12/02/2021

Témoignage de crédit reçu chez : angelemaurin16@gmail.com Incroyable Mais Vrai. Je Viens De Recevoir Mon Prêt Ce Matin Dans Mon Compte Grâce à Madame Angele Maurin. Je Suis Très Content. Vous Qui Avez Besoin De Prêt Ne Chercher Plus Loin. Contacter Madame Angele Maurin. Elle Vous Comblera De Joie. Voici Son Adresse Mail E-mail: angelemaurin@outlook.com

Témoignage de crédit reçu chez : angelemaurin16@gmail.com Incroyable Mais Vrai. Je Viens De Recevoir Mon Prêt Ce Matin Dans Mon Compte Grâce à Madame Angele Maurin. Je Suis Très Content. Vous Qui Avez Besoin De Prêt Ne Chercher Plus Loin. Contacter Madame Angele Maurin. Elle Vous Comblera De Joie. Voici Son Adresse Mail E-mail: angelemaurin@outlook.com

Témoignage de crédit reçu chez : angelemaurin16@gmail.com Incroyable Mais Vrai. Je Viens De Recevoir Mon Prêt Ce Matin Dans Mon Compte Grâce à Madame Angele Maurin. Je Suis Très Content. Vous Qui Avez Besoin De Prêt Ne Chercher Plus Loin. Contacter Madame Angele Maurin. Elle Vous Comblera De Joie. Voici Son Adresse Mail E-mail: angelemaurin@outlook.com

Témoignage de crédit reçu chez : angelemaurin16@gmail.com Incroyable Mais Vrai. Je Viens De Recevoir Mon Prêt Ce Matin Dans Mon Compte Grâce à Madame Angele Maurin. Je Suis Très Content. Vous Qui Avez Besoin De Prêt Ne Chercher Plus Loin. Contacter Madame Angele Maurin. Elle Vous Comblera De Joie. Voici Son Adresse Mail E-mail: angelemaurin@outlook.com

2. Retour affectif rapide (site web) 05/11/2020

Grand maître sorcier, spécialiste de retour affectif

Grand maître spirituel marabout sorcier vaudou, grande célébrité des travaux occulte vaudou, grand spécialiste des problèmes de couple, rituel de retour affectif rapide résultat en 7 jour :
Je détiens plusieurs connaissance dans le domaine de spirituel et je suis un grand guérisseurs basé sur la combinaison des plantes de la nature pour guérir plusieurs maladies . Je pratique aussi la magie blanche avec des rituels puissants pour faire les retours affectifs de l’être qu'on aime, je peux vous aider à  reconquérir votre ex rapidement en 7 jours sans aucune conséquence, je pratique aussi des rituels à distance. je fais aussi les parfums de chance et les savons et pleins d'autre choses. Je suis vraiment sérieux à aider mon prochain en difficultés dans le but d’être reconnu plus dans plusieurs pays.
Pour une solution rapide et efficace à  tous vos difficultés, vos besoins, vos demandes ,vos problèmes de vie, la déception, les problèmes de couple, problèmes d'amour, retour très rapide de votre ex, protéger votre couple ou votre famille, problème de la sorcellerie, problèmes avec la justice, problème familiale, devenir riche, chance aux jeux , trouver du Travail , occuper une place dans la société, guérir les maladies inconnues, protection contre les mauvais sorts, contre poison, faites une consultation rapide claire et gratuite, trahison protection contre les esprits de la démence et de malchance, d’envoutement d'amour, union rapide, les cas désespérer de retour d'affection, maître marabout spirituels PAPA TOSSA mettra tout son savoir faire pour vous donner une meilleur satisfaction.

NB: certains travaux sont gratuit ou la satisfaction après le payement si le cas nécessite beaucoup de dépense à  faire et vous envoyé à distance .Je vous rassure beaucoup que plusieurs témoignent de mes bienfaits dans plusieurs pays. Et pour plus d'information , visitez mon
Site Web: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com
N’attendez pas que votre problème s'aggrave, il y a des solutions pour chaque problème. N'attendez pas qu'il vous quitte,  n'attendez pas qu'une autre personne lui jette un sort d'amour. Soit la fondation de votre relation ou de votre couple. N’hésitez pas à  me contacter même s’il s'agit d’une simple question. Mon plaisir est d’aider ceux qui en ont vraiment besoin. Travail rapide et discret, résultat 100% garantit.
Je suis ouvert à toutes vos discutions et inquiétude si vous en aviez. Votre satisfaction fera mon plaisir.

CONTACT:
Telephone WhatsApp :  +22 997  638  657
E-mail: contact.marabout.vaudou@gmail.com
SiteWeb: https://www.marabout-vaudou-retour-affectif.com/
https://maraboutvaudourapide.wixsite.com/occulte
Telephone: +22 997 638 657

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site